Accoyer (LR) assure qu’il n’y aura « pas d’explosion » de LR

Crédit AFP/Archives – By Martin BUREAU

Le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer a assuré lundi matin sur Europe 1 qu’il n’y aurait « pas d’explosion » du parti.

« Il n’y aura pas d’explosion, vous serez déçus sur ce point », a lancé M. Accoyer, qui ne se représentait pas comme député. Depuis plusieurs semaines, des membres de LR qui s’autoproclament « constructifs » se disent prêts à voter la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe.

« Dès qu’il y a un débat, des postures différentes, on dit explosion, à chaque fois nous y avons droit, nous avons des instances » au sein de LR. Le bureau du groupe à l’Assemblée est notamment chargé de « débattre de la ligne politique », sur « les textes » et sur la « question de confiance », a-t-il énuméré.

« Je pense que nous resterons unis », a-t-il insisté, sans exclure qu’il y aura « un débat » sur la confiance au gouvernement car « quand on est dans l’opposition par principe de construction on ne vote pas la confiance au gouvernement, après il y aura certainement sur ce point un débat ».

Il a précisé qu’il y avait pour l’instant « 110-115 » députés LR.

Il a aussi indiqué qu’il proposerait mercredi « un calendrier » et « une méthode de travail » et reconnu qu’il y avait « un problème de leadership » à LR après la défaite à la présidentielle et aux législatives.

Les militants s’exprimeront à l’automne pour élire leur nouveau président, a-t-il précisé, « avant la fin de l’année, novembre ou début décembre ». Il a exclu de se présenter et indiqué que François Baroin avait indiqué qu’il ne sera pas non plus candidat.

Le sarkozyste Brice Hortefeux s’est déclaré pour « l’unité » du groupe à l’Assemblée nationale, avec à sa tête Christian Jacob, patron sortant des députés LR. Interrogé sur CNews sur qui devait prendre la tête de LR, il « revendiqué clairement [son] amitié pour Laurent Wauquiez », pressenti pour être candidat à la présidence de LR à l’automne.

« Je participerai au débat de cette indispensable construction », a promis M. Hortefeux.

Avec AFP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...