France

Les premiers élus arrivent à l’Assemblée nationale

Novices ou engagés de longue date, les premiers élus sont arrivés dès lundi matin à l’Assemblée nationale pour accomplir des premières formalités et prendre leurs marques. Parmi les matinales, Naïma Moutchou, élue dans le Val d’Oise sous l’étiquette La République en Marche, a dit devant la presse ressentir « beaucoup de fierté », et voir sa tâche comme « un grand honneur » mais ...

Lire la suite...

Marine Le Pen espère constituer un groupe à l’Assemblée

Marine Le Pen, nouvelle députée à l’Assemblée nationale et présidente du FN, a exprimé lundi lors d’une conférence de presse à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) son espoir de constituer un groupe parlementaire « au cours des prochains mois ». Avec huit députés FN, « nous n’avons pas de groupe aujourd’hui, rien ne dit que nous n’en aurons pas demain (…). Je ne perds pas de ...

Lire la suite...

Corbière (LFI) souhaite un groupe « clair et cohérent » présidé par Mélenchon

Alexis Corbière, porte-parole de La France insoumise élu député dimanche, a plaidé lundi pour la formation d’un groupe parlementaire « clair et cohérent » présidé par Jean-Luc Mélenchon et « sa voix pédagogique et entraînante ». « Ce que nous voulons, c’est faire un groupe qui est clair (…), un groupe d’opposition clair, pas un groupe où il y a de tout, comme ce groupe ...

Lire la suite...

Député, François Ruffin (LFI) se paiera au Smic

Le réalisateur de « Merci patron! », François Ruffin, élu député dimanche de la 1er circonscription de la Somme, a assuré lundi qu’il se paierait au Smic, réservant le reste de ses revenus « à des oeuvres ». « J’ai pris trois engagements auprès des électeurs », a-t-il expliqué au micro de RTL: « me payer au Smic, ensuite avoir un mandat révocable, si 25% des inscrits ...

Lire la suite...

Accoyer (LR) assure qu’il n’y aura « pas d’explosion » de LR

Le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer a assuré lundi matin sur Europe 1 qu’il n’y aurait « pas d’explosion » du parti. « Il n’y aura pas d’explosion, vous serez déçus sur ce point », a lancé M. Accoyer, qui ne se représentait pas comme député. Depuis plusieurs semaines, des membres de LR qui s’autoproclament « constructifs » se disent prêts à voter ...

Lire la suite...

Législatives: démission du gouvernement « dans la journée »

Le Premier ministre Edouard Philippe devrait remettre « dans la journée » la démission de son gouvernement avant un « remaniement technique », a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner au lendemain du second tour des élections législatives. « Le Premier ministre sera amené dans les heures qui viennent à amener sa démission, comme d’usage », « dans la journée je pense », a déclaré M. ...

Lire la suite...

Avec un groupe parlementaire, La France insoumise face au choix de l’union

En mesure de former un groupe parlementaire, La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon va maintenant devoir décider si elle renoue avec une stratégie d’union de la gauche tandis que son ancien partenaire, le Parti communiste, est parvenu dimanche à gagner quelques élus . Les écologistes effacés de l’Assemblée nationale et le parti socialiste sonné par ses lourdes pertes, les nouveaux ...

Lire la suite...

Législatives: la droite s’en tire mieux que prévu, sans masquer ses divisions

Les Républicains et leurs alliés de l’UDI s’en tirent moins mal qu’ils ne le redoutaient, mais échapperont difficilement à une explication entre ceux disponibles pour coopérer avec la majorité et ceux qui entendent être dans une franche opposition. Selon les premiers résultats dimanche soir du second tour des législatives, LR pourrait obtenir jusqu’à 133 sièges et l’UDI suffisamment pour constituer ...

Lire la suite...

Déroute confirmée pour le PS

Au moins trente députés PS ont été élus dimanche, une « déroute sans appel » qui a conduit le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis à annoncer son départ de la direction du parti. Ce résultat historiquement bas, en-deçà du score obtenu en 1993 par le PS (57), lui permettra cependant de former un groupe à l’Assemblée (au moins quinze députés), contrairement aux craintes ...

Lire la suite...

Avec huit députés, le FN échoue à constituer un groupe à l’Assemblée

Le Front national échoue à constituer un groupe à l’Assemblée nationale, tout en envoyant huit députés au Palais Bourbon dont Marine Le Pen, Louis Aliot et Gilbert Collard. L’épisode de 1986 excepté, avec 35 députés FN élus à la proportionnelle intégrale, jamais le Front national n’avait obtenu autant de députés au scrutin majoritaire. Il faut 15 députés pour former un ...

Lire la suite...