Jean-Marie Le Pen: « Il faut rester fidèle aux fondamentaux du Front national »

Crédit AFP – By CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

« Je pense qu’il faut rester fidèle (…) aux fondamentaux du Front national », a déclaré dimanche sur RTL le président d’honneur du parti, Jean-Marie Le Pen, interrogé sur la volonté de sa fille Marine Le Pen d’en engager une « transformation profonde ».

« Ce sont les fondamentaux du Front national qui ont permis à ce mouvement d’être le seul qui a été créé au XXe siècle et qui s’est perpétué, aucun autre », a affirmé Jean-Marie Le Pen après la défaite de sa fille au second tour de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron (En Marche!).

Le fondateur du parti d’extrême droite a par ailleurs estimé que seul le « congrès » du Front national pouvait décider d’un éventuel changement de nom, évoqué par Florian Philippot, vice-président du FN, en début de soirée.

« Comme (M. Philippot) était un des principaux responsables de la défaite de Marine Le Pen, je pensais peut-être qu’il songeait à s’esquiver », a ironisé le père de la candidate malheureuse.

Il a également imputé la défaite « aux problèmes de l’euro, de l’Europe, de la retraite à 60 ans », qui ont selon lui « plombé la campagne » de Mme Le Pen.

« Je pense qu’il faut parler à la France des vrais problèmes », a-t-il ajouté, en citant notamment « l’immigration » et « l’insécurité ».

Interrogé sur TF1 sur ces critiques, Florian Philippot a estimé que Jean-Marie Le Pen « n’a pas de leçons à donner », rappelant qu' »il a fait 18% au second tour » de l’élection présidentielle en 2002.

« Il adore l’Union européenne, c’est ça sa nouvelle ligne ? C’est son problème. Nous, on est souverainistes, on est fiers de l’être », a-t-il ajouté.

Avec AFP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...