La campagne monte d’un ton

Après Ségolène Royal dimanche, c’est Manuel Valls qui s’en est pris à l’intégrité du président de la République.

Ségolène Royal, invité de C politique sur France 5 dimanche, a déclaré que Nicolas Sarkozy a « absolument besoin d’être réélu pour être couvert par l’immunité présidentielle ». Elle a fait allusion à l’affaire Karachi et à l’affaire Bettencourt

Manuel Valls, invité ce matin d’RTL, a approuvé la déclaration de Ségolène Royal. Il l’a même prolongée en pointant du doigt « une collusion  évidente entre Nicolas Sarkozy et le système financier de ce pays (la France) ».  « Il faudra que la justice puisse voir plus clair sur ce qui s’est passé, notamment sur cette affaire Bernard Tapie » a-t-il conclu.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...