Présidentielle : Filippetti veut une primaire au Parti socialiste

Selon l’ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, le Parti socialiste doit à tout prix organiser une primaire pour choisir le candidat de la présidentielle de 2017, même si François Hollande souhaite se présenter de nouveau.

Invitée à BFM TV dimanche 21 juin, Aurélie Filippetti, députée de Moselle, a estimé que le PS devait organiser une primaire en vue de l’élection présidentielle de 2017, considérant qu’elle était « inévitable ».

« Quelle est la situation ? On se retrouve en face d’une vraie menace pour 2017, et pour toutes les élections, la menace du Front national (…) Je pense que cette menace, elle nous oblige, je pense que des primaires, mais des primaires larges, des primaires de toute la gauche (…) sont inévitables », a déclaré celle qui a quitté le gouvernement après de fortes dissensions au sein de la majorité.

Optimiste, Filippetti invite tous les partis de la gauche à participer à ce scrutin, mais également des personnes « qui ne sont pas dans les partis, (…) qui se sentent de gauche (…) Tous ces gens-là, je souhaite et je pense qu’il est inévitable qu’ils s’inscrivent dans le mouvement de grande primaire de la gauche », a-t-elle ajouté. La tenue d’une primaire serait le « meilleur atout » pour remporter la victoire, « y compris pour le président sortant ».

« Pourquoi ce qui est valable aux Etats-Unis ne serait pas valable ici en France pour la gauche ? On a voulu, on l’a inventé en France, au PS, ce processus des primaires, donc il faut s’en servir (…) dans une situation extrêmement difficile, dangereuse même, avec cette menace du FN, il faut s’en servir comme d’un outil pour être dans la meilleure position pour gagner 2017 », a-t-elle fini par dire.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...