Barack Obama gagnera-t-il les prochaines élections présidentielles ?

Publié par à 13 h 56 min 1 Commentaire Imprimer

Le 6 novembre 2012 se tiendront les élections présidentielles américaines avec l’arrivée au pouvoir d’un candidat du parti démocrate ou républicain. Barack Obama sera le candidat démocrate pour la présidence, alors que le candidat républicain sera désigné en début d’année. Rien n’est encore joué pour le président qui doit faire face à une importante crise économique.

Le bilan du mandat présidentiel de Barack Obama est plutôt positif en ce qui concerne la politique internationale avec la mort d’Oussama Ben Laden, le retrait des troupes d’Irak et d’Afghanistan, mais ce qui fera la différence dans le vote sera son bilan économique intérieur.

Mais entre-temps, la crise est passée par là avec des milliers d’entreprises qui ont fait faillite, des chiffres du chômage qui n’avaient jamais été aussi élevés depuis la crise de 1929 et des millions de personnes se retrouvant sans domicile à cause de la crise des subprimes.

Bien que Barack Obama aura permis à plus de 30 millions d’américains d’obtenir une assurance maladie, il semblerait que cela soit loin d’être suffisant pour convaincre suffisamment d’électeurs.

Le premier plan de relance, chiffré à plus de 800 millliards, qui devait permettre de financer des grands travaux, n’a pas permis de relancer la croissance du pays. Le second plan datant de septembre 2011 se chiffrant à 450 milliards, par le biais de baisse d’impôts et de charges pour les entreprises, n’a pas non plus été efficace pour faire baisser les chiffres du chômage. Le chiffre officiel du nombre de chômeur est actuellement de 9 % quand il était à 8% à son arrivée au pouvoir en 2007.

Mais le président, candidat officiel à sa réélection depuis le 4 avril 2011, multiplie les conférences de presse, les déplacements électoraux et surtout la collecte de fonds pour une campagne réussie. Ainsi, certains avanceraient le chiffre d’un milliard de dollars qui serait nécessaire afin de pouvoir gagner les prochaines élections présidentielles. D’autre part et comme lors de la précédente campagne, les militants démocrates sont aussi très actifs sur les réseaux sociaux, tels que Facebook et Twitter.

Du côté du Parti Républicain, la situation est plus difficile. D’une part, la primaire pour désigner le candidat républicain à la présidence ne débutera que le 3 janvier 2012, avec donc un retard évident par rapport aux démocrates. Et d’autre part, quelques petits « accrocs » ont eu lieu avec deux candidats à l’investiture.

En effet, la semaine dernière le gouverneur du Texas, Rick Perry, avait fait une jolie bourde lors d’une interview télévisuelle, en expliquant qu’il supprimerait trois ministères s’il était élu, mais ne sachant en citer que deux. Sa crédibilité à été mise en défaut.

Ensuite, le candidat favori Herman Cain, qui est accusé d’avoir harceler sexuellement une femme venu lui demander du travail. Celui-ci lui aurait en effet demandé lors d’un rendez-vous quelques faveurs en échange d’un poste. De plus, lors d’un entretien pour un journal du Wisconsin, il n’a pas su quoi répondre à la question du journaliste lui demandant ce qu’il pensait de l’intervention américaine en Lybie. Il s’est ensuite justifié en se qualifiant de « décideur posé ».

Le Tea Party, branche dissidente ultra-conservatrice du Parti Républicain, commence aussi à avoir une importance non négligeable dans l’échiquier politique américain. Leur discours économique nationaliste et religieux plaît chaque jour à de plus en plus d’américain.

Barack Obama devra composer également avec les électeurs centristes ainsi qu’avec le mouvement sans cesse populaire des « indignés » américains s’il veut remporter les élections présidentielles américaines.

USA ,

Related Posts

Un commentaire


  1. BO, 3 années ago Répondre

    cela ne sera pas facile pour Obama de gagner les prochaines élections, mais j’espère de ton mon coeur qu’il y parviendra.


Postez votre commentaire.

Médias sociaux

Extension Factory Builder