De Villepin veut parler des « vrais enjeux »

L’ancien premier ministre a regretté que les questions essentielles pour les Français ne soient pas abordées dans une campagne qualifiée « de foire ».

Invité ce mardi de la radio RTL, Dominique de Villepin a affirmé disposer de plus de 460 parrainages. Il n’est donc pas certain de pouvoir se présenter au premier tour de l’élection présidentielle qui nécessite 500 signatures de maires. S’il était amené à se retirer, de Villepin appellerait à voter pour le candidat qui incarne le « rassemblement ».

Le fondateur de République Solidaire a dénoncé une campagne où les « vrais enjeux » ne sont pas présents pendant que « la France sombre ». Il souhaite au contraire évoquer la question de la croissance.  Ceci passe notamment par une « révision profonde de nos relations avec l’Allemagne » afin, notamment, que la banque centrale européenne puisse prêter directement aux Etats.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...