Législatives: Macron renonce à exiger de ses candidats qu’ils quittent leur parti

Crédit AFP – By Eric FEFERBERG

Les candidats investis sous l’étiquette « majorité présidentielle », si Emmanuel Macron accède à l’Elysée, n’auront pas forcément à quitter leur parti d’origine, a expliqué le candidat d’En Marche! vendredi, revenant sur ce qui était jusque-là une exigence, notamment pour les socialistes.

Interrogé vendredi matin sur RTL sur le fait de savoir si les socialistes qui souhaiteraient soutenir une future majorité Macron devraient « quitter le PS et déchirer leur carte », M. Macron a répondu par la négative.

« Je ne demande à personne de déchirer sa carte, parce qu’à titre personnel, les gens peuvent toujours garder des engagements », a-t-il dit. En revanche, il a maintenu l’exigence principale: « Ils devront s’inscrire aux législatives sous la majorité présidentielle. »

M. Macron a évoqué une « nuance », quand sa position précédente, exprimée encore mardi, était qu’il fallait que les candidats socialistes aux législatives soutenant son mouvement En Marche! soient prêts à « quitter le PS ».

Dans le cas de l’ancien Premier ministre Manuel Valls, député PS sortant de l’Essonne, « s’il se présente sous l’étiquette du PS, il aura face à lui un candidat de la majorité présidentielle ».

« Vous avez compris la nuance que j’ai faite: j’ai dit +S’il est candidat sous l’étiquette parti socialiste+ », a-t-il souligné.

« Vous pouvez tout à fait avoir une adhésion personnelle à un parti, à une sensibilité, mais il faut vous inscrire dans une majorité claire, il y a une majorité présidentielle. Ni LR ni le PS ne sont dans cette majorité présidentielle », a souligné M. Macron.

Avec AFP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mélenchon, Le Pen, Ruffin… le retour des tribuns à l’Assemblée

Loin d’une Assemblée unicolore et terne, comme le prédisaient ou le redoutaient certains, ...