Nathalie Arthaud et 552 candidats LO investis dans toute la France

Crédit AFP – By BERTRAND GUAY

La candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle Nathalie Arthaud, ainsi que 552 autres candidats de la formation trotskyste ont été investis pour se présenter aux législatives de juin, a-t-on appris jeudi auprès d’elle.

« Nous sommes dans une situation où l’enfumage politicien va bon train », a expliqué à l’AFP Mme Arthaud, qui a lancé jeudi sa campagne dans la 6e circonscription de Seine-Saint-Denis (Pantin et Aubervilliers).

« Macron a l’art de faire du neuf avec du vieux, mais c’est un écran de fumée pour masquer les attaques qui vont tomber sur les travailleurs et sur les chômeurs », a ajouté celle qui a obtenu 0,6% des voix au premier tour de la présidentielle.

Consciente des « rapports électoraux » en présence, elle a prévenu qu’elle ne voulait « pas faire de cinéma » et savait qu’elle ne serait pas élue députée le 18 juin. Mais, a-t-elle expliqué, « notre démarche, c’est de convaincre les travailleurs et les chômeurs qu’ils peuvent eux-mêmes, peser, qu’il existe un rapport de force qu’ils peuvent imposer par en-bas ».

Mme Arthaud avait réuni 3% des voix aux législatives de 2012 dans cette même circonscription.

Au total, Lutte ouvrière, qui n’a jamais fait entrer un élu au Palais Bourbon, a investi 553 candidats, soit presque toutes les circonscriptions sauf notamment celles des Français de l’étranger. Aucune alliance n’a été conclue avec aucune autre formation politique, a précisé Mme Arthaud. « Nous ne sommes pas prêts à retourner notre veste, nous », a-t-elle ironisé en référence aux transfuges notamment socialistes vers le parti du nouveau président, la République en marche.

Côté financement, le parti a prévu quelque 2 millions d’euros, qu’il a économisé grâce à des souscriptions et les cotisations des militants, en prévision de l’échéance.

« L’opposition déterminante ne sera pas portée par celui qui s’arrogera le titre de premier opposant, elle se fera dans les mobilisations », a conclu la candidate.

La traditionnelle Fête de Lutte ouvrière, qui se déroule chaque année à Presles (Val d’Oise), sera l’occasion de deux meetings nationaux, les 4 et 5 juin.

Avec AFP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...