Présidentielle 2017 : Hamon ne veut pas de primaires au PS

Le député Benoît Hamon a indiqué qu’il n’y aurait pas de primaires au Parti socialiste si le chef de l’Etat François Hollande venait à se présenter pour l’élection présidentielle de 2017.

Selon l’ancien ministre de l’Education Benoît Hamon a déclaré qu’il était « clair » que le Parti socialiste n’organiserait pas de primaires pour choisir le candidat de leur parti dans le cas où François Hollande serait amené à se représenter pour un nouveau mandat.

« Il y a eu un congrès du Parti socialiste, il a tranché cette question, les votes ont eu lieu », a-t-il affirmé sur France 2.

« Il est clair que si François Hollande est candidat à sa succession, Jean-Christophe Cambadélis n’organisera pas de primaire », a-t-il expliqué. « Si François Hollande n’était pas candidat, ces primaires s’imposeront, voilà ».

Jean-Christophe Cambadélis, récemment élu premier secrétaire avec 70% des voix, a précisé que organisation de primaires étaient une « possibilité », mais que in fine se serait le conseil national du parti qui déciderait s’il y a lieu d’en tenir ou non. Il apparaît ainsi clairement que si François Hollande venait à se porter candidat à l’élection présidentielle de 2017, le parti se rallierait automatiquement derrière l’actuel président.

Cependant, la grogne monte au PS, notamment du côté des « frondeurs », en raison de la cote de popularité catastrophique de François Hollande qui pourrait faire perdre ce scrutin national aux socialistes, au profit de la droite.

Et pourtant 2011, le principe d’une telle désignation est inscrit dans les statuts du PS.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Après le désastre des législatives, le PS dans un champ de ruines

Décapité, décimé, divisé, appauvri… le PS va devoir entamer le chantier de sa ...