Présidentielle: Macron toujours devant Le Pen dans les sondages

Crédit AFP/Archives – By JOEL SAGET, Eric FEFERBERG

Emmanuel Macron l’emporterait au second tour de l’élection présidentielle avec 60% intentions de vote, contre 40% à sa rivale Marine Le Pen, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé mercredi.

L’écart entre les deux candidats est identique à ce qu’il était le 24 avril, au lendemain du premier tour de scrutin. L’indice de participation, évalué à 74% du corps électoral, est également sans changement par rapport au 24 avril, selon cette enquête pour Paris Match, Cnews et Sud Radio.

Une proportion quasiment identique d’électeurs potentiels d’Emmanuel Macron (90%) et de Marine Le Pen (88%) se disent désormais « sûrs de leur choix ».

Plus d’un électeur de Jean-Luc Mélenchon au premier tour sur deux (52%), 76% de ceux de Benoît Hamon, 48% de ceux de François Fillon et 14% de ceux de Nicolas Dupont-Aignan se reporteraient sur Emmanuel Macron au second tour. L’enquête a été en partie réalisée après la décision mardi d’une majorité des militants de La France insoumise d’opter pour le vote blanc ou l’abstention.

Inversement, 11% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 5% de ceux de Benoît Hamon, 28% de ceux de François Fillon et 50% de ceux de Nicolas Dupont-Aignan voteraient Marine Le Pen.

L’enquête a été réalisée en ligne du 30 avril au 3 mai auprès de 1.405 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,1 à 2,6 points.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Avec AFP

Un commentaire

  1. Vous s’avez Macron est un gros menteur et les acteur qui sont contre Marie Le Pen il comprenne rien alors laisser les Français réagir heu même ok laisser choisir qui veule car jusque maintenant les socialiste et la droite n’on rien fait jusque là il y a plus de pauvre et de chomeur alors laisser les Français choisir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En Corse, pas de vague REM mais un élan nationaliste

A Vescovato, le candidat de « Pé a Corsica » Jean-Félix Acquaviva, enchaîne les verres ...