Comment voter à l’élection présidentielle ?

Tout d’abord, afin de pouvoir déposer un bulletin de vote dans l’urne pour participer au scrutin présidentiel, il faut obligatoirement posséder la nationalité française et avoir obtenu la majorité, c’est-à-dire avoir au moins 18 ans. Autre point important, il faut disposer de ses droits civils et politiques, qui ont pu être retirés pour une période donnée en cas d’infraction à la loi ou d’un séjour en prison.

Les personnes âgées de 18 ans et résidant dans la même commune le jour de leur majorité seront systématiquement inscrites sur les listes électorales et elles n’ont donc pas besoin d’aller s’inscrire en mairie. Pour les autres et notamment dans le cas d’un déménagement, ce qui peut arriver assez souvent dans la vie, il faut se rendre en mairie avec sa carte d’identité et un justificatif de domicile attestant que vous résidez dans la localité.

Plusieurs manières de s’inscrire aux listes de vote

Dans ce cas de figure, il est par ailleurs possible de s’inscrire par courrier sans avoir nécessairement besoin de se déplacer à la mairie. D’autre part, il est aussi envisageable depuis quelques années de s’inscrire directement sur internet. Malheureusement, à l’heure actuelle, seules quelque 2000 communes proposent ce service à distance.

Il est à noter qu’il vous faudra cependant vous déplacer pour récupérer le formulaire d’inscription obligatoire dans le cas d’une inscription par voie postale. Pour les inscriptions, vous trouverez plus d’infos ici.

Des dates à respecter

Des dates butoirs sont toutefois mises en place par le ministère de l’Intérieur lors de l’organisation prochaine d’élections, qu’elles soient législatives, présidentielles ou bien encore régionales.

Ainsi, il vous faudra obligatoirement vous inscrire sur la liste électorale de votre commune avant le 31 décembre 2016 pour ce qui concerne par exemple les élections des députés et du président de la République qui se dérouleront au printemps 2017. Consultez l’agenda complet de la présidentielle 2017 ici.

Des exceptions à la règle

Quelques cas particuliers existent cependant. Les militaires revenant à la vie civile peuvent toujours s’inscrire après le 1er janvier, au même titre que les personnes ayant été déchues auparavant de leurs droits civils et qui les récupèrent après la date fatidique du 31 décembre de l’année précédente.

En outre, les personnes qui obtiennent la nationalité française dans le courant de cette année de vote peuvent également s’inscrire, tout comme les jeunes adultes ayant acquis la majorité entre le 1er mars et le jour du scrutin.

Le jour du vote

Lors du premier et second tour, vous devrez vous rendre dans le bureau de vote indiqué sur votre carte électorale. Pour pouvoir voter, vous devrez présenter une pièce d’identité valable.

Médias sociaux